mercredi 26 septembre 2012

À propos de la beauté


Lui:

 La beauté plastique, 
la peau lisse, 
le corps musclé.
La perfection pour l’éternité, 
les crèmes antirides.
Les regards envieux, l’intérêt simulé pour mieux s’approcher.
L’impression parfois de devenir un bien de consommation…
Qui parle de rondeurs parfois exquises?
De la brillance des yeux et des expressions causées par les fous rires et les bonheurs incontrôlables.
Qui prône le plaisir de voir l’harmonie des formes? 
L’équilibre entre la force de l’assurance et la beauté intérieure qui se fraye un chemin jusque dans le cœur de ceux qu’on aime. 
Comment quantifier et contingenter la beauté du geste, la fluidité de l’expert qui connait l’art d’effleurer la peau et de faire naitre les frissons.
Comment expliquer que tant d’esthètes se perdent à rechercher la perfection?
Elle se cache partout!
Elle tire ses racines de l’amour.

Les athlètes fracassent des records de temps à la course. 
Leur force phénoménale nous fait croire qu’ils sont légers, que les miracles qu’ils accomplissent sont presque faciles. Mais aucun athlète ne pourrait rivaliser sur le podium avec le rire d’un enfant, ou ses tentatives maladroites pour marcher.
Qui connait le vrai amour cesse de juger et commence à voir la vraie beauté.
Le réconfort d’un geste bienveillant, parce que spontané, sans l’ombre d’un calcul.
Le regard clair, les yeux profonds qui sont souvent la porte de l’âme.

Nous finirons tous flétris et décatis, loin de la beauté superficielle véhiculée par la mode.
Votre corps n’est que le véhicule de votre pensée.
Soyez vrais et aimantes.
Voilà la vraie beauté.
Je vous trouve belles et je suis fier de vous.








______________________________

Elle:

On pourrait penser que la beauté ouvre toutes les portes. 
En apparence ça semble vrai. Mais elle n’a pas le pouvoir d’ouvrir les portes du bonheur et de la plénitude. 
Les clés essentielles à leurs ouvertures sont plus difficiles à trouver.
Un beau teint, des cheveux bien coiffés, un visage délicat ou la taille de rêve, ne donneront jamais accès à la satisfaction d’un travail bien fait, au plaisir d’une caresse de l’être aimé et de la joie du don de soi!
La beauté et ses pouvoirs ne sont pas surfaits, mais est-ce vraiment sur cette « chose » si difficile à maintenir dans le temps qu’on veut établir les bases de notre vie?
Je pose la question.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Très inspirant! Ça rejoint ma vision de la beauté, mais les mots que vous avez choisis pour l'illustrer sont venus fortifier ma pensée... en me faisant réaliser au passage tout le ridicule de mon découragement quand le chiffre affiché sur la balance n'est pas celui escompté! C'est comme si les critères de beauté véhiculés par la société finissaient pas m'obnubiler, oubliant momentanément qu'une belle apparence finit par se faner et que la vraie beauté devient charismatique quand elle est émotionnelle. Comment ne pas être attiré par celui ou celle qui détient ce mélange d'authenticité, d'altruisme, de bonheur et de confiance en soi?
Cindy

Les Réflecteurs a dit…

Lui:

Oui.
Je crois souvent que la beauté passe par l'amour.
Sinon, on ne parle que d'apparences.
Apparemment qu'il ne faudrait pas s'y fier....
Mais pour ce qui est de la beauté, on perd notre objectivité!
...
Tu sais qu'on a pris de très belles photos de fleurs fanées?
Alors qu'est-ce que la beauté? Notre culture nous apprend qu'elle passe par la jeunesse.
Je pense que c'est une erreur cruelle.